Différents guidages

Rivière en début de saison

Nous sommes début avril et les températures sont encore bien fraîches. Nous devions partir sur un grand barrage avec Corentin, mais la neige vient de tomber sur ce lieu et je préfère me diriger en rivière pour accroître nos chances de captures.

Un petit près amorçage de 5kg de bouillettes épicées rejoindront le secteur 48h avant notre venue.

Le jour J l'eau est à 9 C°, les conditions sont bonnes, tout est au vert ! Les poissons durant ces trois jours auront bien répondu présents, de jolis combats auront été livrés par des communes puissantes. De bons moments de partage en pleine nature avec un jeune Tarnais bien motivé !

Une belle pêche en rivière  

Nous sommes mi avril, le printemps s’est installé rapidement cette année et nous avons de grosses températures pour la saison. Kevin est venu de Lyon pour trois nuits en rivière sur un lieu très capricieux où l'objectif est de faire un gros poisson.

Nous avons vécu une pêche mémorable, les poissons en totale confiance se sont alimentés à intervalle régulier durant cette pêche. Une belle miroir de 18 kg sera venue nous rendre visite seulement 45 minutes après avoir disposé les montages à l'eau. Un super souvenir avec un gars génial !

Pêche printanière en lac 

 Début mai, à peine rentré de 8 jours de pêche avec mes amis sur un grand barrage, nous partons pour deux jours/nuits.

Sur un petit lac très sympa que je connais bien. La période est délicate à cause de la fraie mais mon ami Florian habitant non loin du lac, après avoir réalisé un petit près amorçage, m'indique qu'aucun signal de reproduction n'est visible...

Nous arrivons tôt sur le lac avec Léo, disposons 3 cannes et très vite une grosse chaleur s'installe. Les poissons ne répondent pas présents dans les premières heures et je commence à m'inquiéter car sur ce lieu avec le près amorçage réalisé ça aurait du partir assez vite !

Au final durant ces deux jours, nous aurons quand même réalisé une belle pêche au vu des conditions avec de jolies communes très bagarreuses et quelques miroirs avec de belles écailles. De la réflexion et un changement de stratégie nous auront permis ces captures.

On remet ça en grand lac avec Léo prochainement pour 4 nuits.

Barrage sauvage, seul au monde...

François est venu du Nord de la France pour pêcher en ma compagnie mais aussi pour prendre un bon bain de soleil...

Nous nous sommes rendus sur un barrage très préservé et magnifique. La population de poisson est faible, l'objectif est en priorité de les trouver et ce n'est pas une mince affaire. Nous avons passé cinq jours supers avec des bons repas, des bières du nord succulentes, des nuits à la belle étoile et en prime de belles communes ultra combatives !

Une semaine en grand barrage 

David revient avec moi pour la deuxième année consécutive. Comme à son habitude sa demande se dirige vers des grands barrages escarpés et bien sauvages. Nous sommes mi juin et les températures sont extrêmes, jusqu'à 36 C° en milieu de semaine. Nous sommes sur les poissons mais ceux-ci ont vraiment du mal à s'alimenter avec les fortes chaleurs et le manque de changements climatiques. Nous avons tout de même réussi à piéger quelques belles carpes en essayant toutes sortes d'approches, nous avons passé de superbes moments en pleine nature.

Début Juillet en rivière

Début juillet, Alex s'étant fait offrir par sa femme une pêche de plusieurs jours en ma compagnie, il me rejoint dans ma région pour venir découvrir la pêche en rivière. Nous avons quatre nuits devant nous et je prévois de pêcher deux postes différents sur le même bief. Nous pêcherons le premier pendant que j'amorcerai le deuxième. Nous disposons deux cannes au cassant sur la bordure d'en face et une canne dans une cassure en pleine eau . Le premier 48 h se déroule très bien avec la capture d'une quinzaine de carpes très énergiques. Nous changeons de poste après avoir bien exploité le premier. Une dizaine de kg d'appâts ont été déposés en deux jours ici. A notre arrivée nous plaçons deux cannes et les départs s'enchainent sans nous laisser une seconde de répit.

Alex doit écourter la pêche d'une nuit pour des raisons personnelles. Nous totaliserons tout de même une trentaine de départs en trois nuits de quoi avoir permis à Alex de se familiariser avec les belles et puissantes communes du Tarn..

À la découverte des grands espaces

Léo revient pour la deuxième fois avec moi cette année et pour l'occasion il aimerait découvrir les grands espaces ! Je décide de l'amener sur un barrage relativement grand avec une ambiance particulière et de jolis poissons. Nous arrivons de bonne heure le matin sur le secteur afin de nous installer avec la fraîcheur car il est prévu 36C° durant la journée. Une longue prospection sous un vent soutenu s'ensuit puis nous positionnons deux cannes de bordure bien différentes et mettons en place un amorçage de zone. Les premières 24 h sont calmes mais nous capturons tout de même une belle première miroir de 15kg+ sur la zone amorcée. Au cours de la seconde après-midi de pêche les poissons ont commencé à bien rentrer sur les amorçages et tout au long de cette pêche nous avons enchaîné les départs . Les poissons en total confiance se sont alimentés sur nos appâts de qualité les incitant à revenir manger pour ne rien laisser.

Nous avons vécu de très bon moments avec des départs dans tous les sens. La dernière soirée, de 19 h à 20 h nous enchaîneront 7 départs dont un triplé mémorable ! 

Au final une cinquantaine de kg d'appâts auront rejoint les fonds pour 33 départs et 28 poissons au sec.

Les pêches comme celles-ci sont rares mais lorsque cela arrive il faut en  profiter un maximum.

Objectif rempli pour Léo qui était venu chercher la capture d'un poisson de grand lac de plus de 16 kg..

La suite s'écrit avec vous !